Le château des Chevennes
Le château des Chevennes

Le fief des Chevennes était possédé depuis le XIVème siècle par la famille du même nom, dont l'histoire perd la trace au milieu de la Guerre de Cent ans.

 

Il faut attendre l'année 1664 pour retrouver trace du domaine, entre les mains d'un certain Gilbert Guillaud, issu d'une famille de parlementaires établie à Thiel.

En 1676, Elisabeth Guillaud épouse Gilbert de Vicq de Pontgibaud, lieutenant de cavalerie devenu fraîchement gentilhomme du roi.

 

En 1747, son petit-fils Bernard doit se séparer du domaine, qui échoit alors au chevalier Jean-Jacques de Saint-Cy,  seigneur d'Orvalet à Lusigny.

Sa petite-fille, Celeste-Augustine de Saint-Cy, épouse en 1791, au coeur des évènements révolutionnaires, Etienne Marie des Bravards d'Eissat, comte du Prat.

 

Sous la Restauration, leur fils, Marc-Louis , épouse Anne-Jeanne-Joséphine Merlat, fille d'un  industriel lyonnais.

 

Leur fille, Celeste Augustine, épousera en 1847 Louis-Joseph Gaspard de Bourbon, comte de Châlus, fils cadet de François-Joseph de Bourbon, comte de Busset, faisant ainsi entrer le domaine des Chevennes dans les mains de la branche aînée de la maison des Bourbons.

 

 

Les Bourbon-Busset, aînés de la maison capétienne mais non dynastes, portent les armes de France chargées d'une brisure et d'un chef à la croix de Jerusalem.

Gîte de charme pour 6 à 7 personnes

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© Les Chevennes